Tous les articles par françois

François Gaulier est sculpteur;

RDv d’Art 2021

RDVd’ART 2021
du 10  au28 novembre  2021

Vernissage, mardi 9 novembre 2021 à 18h30


Espace Christiane Peugeot
62 avenue  de la Grande Armée, 75017 Paris
Métro : Porte Maillot/Argentine
Ouvert de 11h à 21h

du mardi au dimanche (fermé le lundi)

En plus de l’exposition collective, chaque jour,

2 artistes différents vous accueillent et présentent

leur travail plus largement à l’espace Christiane Peugeot.

Samedi 27 novembre 2021 François Gaulier

11H 21H


Carton d’Invitation vernissage et journée de François Gaulier et Isa Guiod

sans titre

sans titre, béton & plâtre, LxlxH : 20 x 20 x 45cm

La journée des autres exposants

MARDI 9 NOVEMBRE – 18h30 – VERNISSAGE

MERCREDI 10 NOVEMBRE Vadim Korniloff – Sylvie Koechlin

JEUDI 11 NOVEMBRE Hélène Mirobent – Sylvie Cliche

VENDREDI 12 NOVEMBRE Sophie Chauchat – Steven Olivi

SAMEDI 13 NOVEMBRE Aga – Pascale Proffit

DIMANCHE 14 NOVEMBRE Gregor Podgorski – Cécile Thonus

MARDI 16 NOVEMBRE Florence Vasseur – Sophie Jouan

MERCREDI 17 NOVEMBRE Georges Dumas – Denise Brimson

JEUDI 18 NOVEMBRE Rach’Mell – Ghislain Delusseau

VENDREDI 19 NOVEMBRE Christophe Blanc – Pascale Marchesini-Arnal

SAMEDI 20 NOVEMBRE Pascal Guichard – Sylvie Souchère

DIMANCHE 21 NOVEMBRE Claude Lieber – Caroline Leite

MARDI 23 NOVEMBRE Harald Wolff – Valérie Fanchini

MERCREDI 24 NOVEMBRE Sophie Sainrapt – Ismail Yldirim

JEUDI 25 NOVEMBRE Anna Nansky – François Mayu

VENDREDI 26 NOVEMBRE Yannick Dublineau – Guy Braun

SAMEDI 27 NOVEMBRE François Gaulier – Isa Guiod

DIMANCHE 28 NOVEMBRE Fred Mauve – William Noblet

Site de Rdv d’Art

ArtCité 2021 la vingtième

Du 16 septembre au 16 octobre 2021

4 esplanade Louis-Bayeurte, 94120 Fontenay-sous-Bois

artcité 2021

Invitation Artcité 2021


Enchevêtrement de métal ou  sculpture ?

« Un enchevêtrement naturel tire ses lignes de force du hasard ou des lois de la nature là où la création artistique s’appuie sur les règles qu’elle se donne. C’est à force de regarder et d’analyser tout ce qui nous entoure – les paysages ou le corps humain, nos objets du quotidien comme nos outils, la nature ou l’architecture – que cet enchevêtrement devient intelligible. L’artiste s’approprie ces tensions pour imaginer des sculptures faites de plein et de vide, de matière et d’intentionnalité. »

Figures humaines

 

 

Botanik’Art 2021 Donville-les-Bains / Granville

Botanik’Art 2021 -26-27 juin 2021 / Donville-les-Bains Granville
et jusqu’au 30 août 2021 dans les jardins de Donville-les-bains

Festival organisé par l’Alternateur 48°N 1°W

« Fil d’Ariane » acier peint

Le Fil d'Ariane

Sur les conseils de Dédale, Ariane confie à Thésée une pelote de fil qui lui permettra de retrouver la sortie du Labyrinthe et de combattre le Minotaure.
Un fil métallique se déploie dans l’espace de l’arrière vers l’avant, solidement ancré au sol par un tripode nous rappelant que la sculpture est aussi une affaire de constructeur.
Cette spirale en acier rouge rappelle aussi les pieux de fer à trois têtes que les troupes allemandes avaient déposés sur les plages normandes pour empêcher tout débarquement.
Face à ce discours plutôt guerrier, « Fil d’Ariane » est plus paisible, plus proche de la nature même si le contexte pandémique nous rappelle le Minotaure. Mais dans tous les cas, le fil d’Ariane nous aide à trouver la sortie.
Nous avons le projet d’exposer cette sculpture totémique dans différentes villes de Normande : Donville-les-Bains, Avranche, Caen, Honfleur, Rouen peut-être et d’autres villes encore pour constituer un lien, un fil si ténu qu’il ne faille sans arrêt le rappeler, le retracer.

« Figures humaines » acier galvanisé

 Figures humaines

C’est en s’inspirant de la Pietà de Michel-Ange tenant sur ses genoux le corps du Christ tout en marbre blanc de Carrare mais aussi en pensant aux «  Figures allongées » ou « Reclying figures » du sculpteur anglais Henry Moore que cette sculpture est née.
Ces deux formes pratiquement identiques s’enlacent pour dessiner une figure abstraite d’un couple.
« Figures humaines » ont été exposées pour la première fois à Touques-Deauville en 2013 sur le parvis de l’église Saint Pierre. Exposée pour la deuxième fois dans les jardins de Donville-les-bains en 2021, elle semble flotter dans l’air, presque en lévitation. Le lieu est aussi un miroir du propos artistique.

« Hommage à Raymond Queneau » acier galvanisé

 Hommage à Raymond Queneau

La sculpture « Hommage à Raymond Queneau » s’apparente à une architecture tant par ses dimensions que par les matériaux utilisés comme l’acier galvanisé. Les 2 cadres imbriqués apparaissent tels des fenêtres tournées vers le jardin de Donville-Les-Bains, la singularité du lieu, la nature donnant vie à cette sculpture. En déambulant autour, on découvrira plusieurs points de vue singuliers, la sculpture cadrant le paysage.

Par le jeu mobile qu’offre l’articulation des deux cadres autour de l’axe central, le spectateur est invité à imaginer différentes configurations possibles. Ainsi plusieurs autres sculptures sont virtuellement possibles. Cette combinatoire fait référence à l’œuvre de Raymond Queneau « Exercices de style » où l’auteur raconte la même histoire de 99 façons différentes.

Le 26 et 27 juin 2021 venez découvrir 10 sculpteurs dans 10 jardins. Je serai présent dans les jardins de la Mairie de Donville-les-Bains. Cette exposition est organisée par l’association l’Alternateur.

Jusqu’au 30 août 2021, 3 sculptures monumentales sont exposées dans les jardins de Donville-les-Bains. Entrée libre et gratuite.

BotanikArt20212BotanikArt20211

Au jour le jour… avant l’exposition … dans les coulisses

13-14 juin 2021 / Les premières sculptures de François Gaulier arrivent déjà sur Donville-les-Bains, plusieurs remorques sont nécessaires, l’art c’est du concret, il faut des moyens pour développer son art

Chargement_sculpture_low

15 juin 2021 / une de ces sculptures a déjà été exposée en Normandie, dans le cadre de Botanik’Art, elle trouvera sa place

Queneau_low

Pendant ce temps, la dernière née  » le fil d’Ariane «  dort  chez MD Sablage à la Haye Pesnel en Normandie. Cette sculpture a été fabriquée avec mon ami Didier Gugole dans mon nouvel atelier de Granville entre deux COVID. Nous apprécions tous les deux ces tubes d’acier de 150 par 100mm de coté. Je ne sais pas si cela a voir avec le nombre d’or, mais c’est puissant. Nous allons bientôt la réveiller et l’emmitoufler pour le voyage car sa peau est fragile avec ce rouge orangé

le fil d'ArianeDevant tant de beautés éphémères, le convoi s’est arrêté in extrémis

coquelicot

covoiturage
16 juin 2021 / « être à la remorque » est une expression fausse

queneau_low2

« Hommage à Raymond Queneau » a quitté son cocon du Pays d’Auge, merci au collectionneurs privés de leur soutien à la création

Queneau_low3

26 Juin / Le public est venu si nombreux même sous la pluie à Donville-Les-Bain à coté de Granvillebotanikart 2021 27 juin / Si l’art n’est pas mort, le public non plus : il a aimé, apprécié, discuté, touché. le public venait de Saint-Lô, d’Avranches, de Rouen et de Caen. Nous les remercions de leur visite.

Mon exposition continue à Donville-les-Bains jusqu’au 30 août 2021 dans les jardins de la mairie de Donville-les-Bains.

Duo / Galerie By Chatel / Paris

DUO

28 juin / 29 juillet2018
ensemble de 10 sculptures en bronze doré à l’or
Galerie By Chatel
- 58 rue des Tournelles – 75003 Paris -
Ouvert du mercredi au samedi
de 12h00 à 19h00
le dimanche et jours fériés
de 14h00 à 19h00
ainsi que sur rendez-vous
Vernissage jeudi 28 juin 2108 à partir de 18H


DUO

« Duo I » bronze doré à l'or / hauteur 21 cm / tirage 1/8

« Duo I » bronze doré à l’or / hauteur 21 cm / tirage 1/8

Duo II

« Duo II » bronze doré à l’or / hauteur 21 cm / tirage 1/8

Duo

«  Chaque sculpture forme un tout indissociable. « Duo », deux personnages se tiennent proche l’un de l’autre pour former un monolithe dont on a bien du mal à séparer chaque figure humaine tant elles sont proches.

Elles ont subi l’usure du temps, la surface s’est creusée, lissée, fendue avec les aléas du vent, de l’eau et des éléments naturels. Il ne faut pas se méprendre, la main du sculpteur les a vraiment façonnées, forgées même, c’est vraiment un travail de main d’homme en accord avec la nature.

Les blocs prennent vie à la surface de leur peau, en opposition, l’intérieur va exploser, tout en retenue.

Certaines parties voudraient s’échapper mais cela semble impossible tant elles restent unies à leur bloc d’origine. La gravité accentuent leur verticalité et leur donne une perceptible fragilité et humanité, prête à tomber.

« Monumentale » est l’adjectif qui les qualifie aussi et pourtant elles ne font que quelques dizaines de centimètres de haut. Elles pourraient sortir directement d’une carrière de granit et installées telles quelles comme les alignements de Carnac ou de Stonehenge.

Le granit roche en fusion solidifiée, sort directement du centre de la terre, « Duo » est en bronze une matière façonnée aussi par le feu »

François Gaulier
Le 25 juin 2018


 

Hommage à Archimède / Art sous les clochers / Yquelon~Granville

projection_voute_eglise_yquelonYquelon-GranvilleFrançois Gaulier

« Arts sous les Clochers 2108 »
19 mai au 30 juillet 2018

 

Cycle_lasers_2

Cycle_lasers_hommage_a_archimede_Yquelon_laser_titre

projection_voute_eglise_yquelon_2

« Si nous pouvions dessiner directement dans l’espace nous le ferions mais nous avons besoin d’un support pour matérialiser notre dessin. le cinéma a apporté le mouvement mais aussi l’écran, la toile, à Yquelon, la voûte cylindrique de l’église sera l’écran de projection, les crayons des lasers rouges et le programme informatique notre scénario. Le visiteur devenu un spectateur est partie prenante du dispositif »

Le dispositif
Deux traits lasers rouges sont projetés sur la voûte. Par l’intermédiaire de moteurs, chacun des lasers peut se déplacer d’Est en Ouest et sur lui-même de façon totalement aléatoire la plupart du temps. Le jeu suivant règle les mouvements : dès qu’un spectateur s’approche de la source d’émission de la lumière laser, les deux traits ont tendance à converger verticalement. Au bout d’un certain temps, le hasard contrôle a nouveau le système et déplace
de façon aléatoire les deux traits.

Pourquoi Archimède ?
Toute la subtilité du dispositif est ce passage d’un plan à un espace courbe où les droites sont transformées en arcs de cercle. Nous ne voyons en tant que spectateur que les arcs de cercle. Archimède a donné le premier une valeur approximative de PI pour le calcul de son périmètre en utilisant une approximation par la méthode des polygones. Nous lui rendons indirectement à Yquelon un hommage durant tout l’été avec cette installation numérique, un clin d’œil admiratif aussi aux bâtisseurs des églises romanes qui avaient sûrement compris toute la subtilité de la géométrie plane et en 3D.

« À partir d’un scénario exprimé avec des mots et des dessins, il faut rationaliser l’énoncé du problème, le diviser en différentes parties autonomes mais qui une fois organisées à partir d’un programme informatique donneront une certaine réalité physique à l’idée
artistique de départ »

présentation du projet

rayon_lumiere_yquelon

La porte d’entrée de l’église Saint Pair d’Yquelon filtre  un rayon de lumière et nous invite naturellement à découvrir la projection laser

3_projets_3_eglises_Yquelon_Genet_

François GAULIER & Richard Van de Moosdijk « Hommage à Archimède », Yquelon / Isabelle LEBEAU « Pèlerins » Jardin du Prieuré, église de Genêts / BAP Plasticien « Côtoyer les Cieux »,  église Saint-Martin à Anctoville-sur-Boscq

Honfleur / Nottingham

Exposition à Honfleur du 12 au 19 avril 2018

Exposition à Honfleur du 12 au 19 avril 2018

monolithe_acier_gaulier

« François Gaulier élabore d’énigmatiques figures : lignes, surfaces et volume évoquent une syntaxe architecturale, un langage secret pensé au millimètre près : choix des longueurs, angles, hauteurs selon un système de construction rigoureux, une sorte de « calcul inconscient de l’âme ».
Les sculptures se présentent telles qu’elles devaient être à partir du matériau choisi granit, bronze, aluminium ou encore laser, la géométrie de l’objet et de l’espace est guidé par cette recherche vers un minimum de matière dont la formule « less is more » pourrait en définir en partie l’esthétique »

monolithe_aluminium_gaulier« Monolithe, aluminium, H 110cm »