Honfleur / Nottingham « Calcul inconscient de l’âme »

Exposition à Honfleur du 12 au 19 avril 2018

Exposition à Honfleur du 12 au 19 avril 2018

monolithe_acier_gaulier

« François Gaulier élabore d’énigmatiques figures : lignes, surfaces et volume évoquent  un langage pensé au millimètre près :  longueurs, angles, hauteurs sont choisis selon un système de constructif rigoureux, une sorte de « calcul inconscient de l’âme ».
La géométrie de l’objet et de l’espace sont guidés par cette recherche vers un minimum de matière dont la formule « less is more » attribué à l’architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe pourrait en définir l’esthétique

monolithe_aluminium_gaulier« Monolithe, aluminium, H 110cm »

Point Zéro Namur/Belgique

Arts Emulsions
présente « Point Zéro »
Une installation de François Gaulier
Église baroque de Saint-Loup à  Namur -21/29 octobre 2017

Point Zéro

Point-zero-Namur
Projection laser sur l’autel de Saint Ignace, Saint François Xavier
et Sainte Adèle à l’Église Saint-Loup  de Namur
Un partenariat avec la société Laser Components France
Richard Van de Moosdijk, réalisation technique
Alice Gaulier, philosophe, texte de présentation

Du 21 octobre au dimanche 29 octobre 2017
venez découvrir les autres artistes exposants

 


Les vidéos ont été réalisées par Anne de Meyer  et Catherine Mercier

Saint-Laser - 13

Saint-Laser - 14

Saint-Laser - 15

Saint-Laser - 16( cliquer sur les images pour les agrandir, Photos : C.Mercier)

Note historique

L’église Saint-Loup située dans le cœur historique de Namur, constitue un des joyaux de l’art baroque des anciens Pays-Bas méridionaux. Edifiée entre 1621 et 1645 par l’architecte Pieter Huyssens, frère de la Compagnie de Jésus, elle constitue une traduction  fidèle des préceptes de la Réforme catholique ou Contre-réforme du XVIe engagée par le Concile de Trente. L’ancien collège voisin, construit à partir de 1610, illustre par contre la tradition constructive mosane par son caractère austère et fonctionnel, tout en brique et pierre bleue. Il forme, avec l’église, un vaste ensemble implanté au XVIIe siècle dans la trame médiévale de la ville.

Note d’intention du projet

points zero


Dessins préparatoires
Étude du mouvement

021.25-5

021.25-3

021.25-0Nous choisissons de façon aléatoire un cycle  parmi l’un des 486 cycles différents. La durée de chaque cycle est d’environ 30 secondes.


Dispositif technique
Réalisation : Richard Van de Moosdijk
partenariat avec laser Components

Saint-Laser - 6

Une carte Arduino pilote les 4 servomoteurs

Galerie Chaye, Honfleur

"Figure humaine", acier et peinture en poudre, hauteur 2m70

« Figure humaine », acier et peinture en poudre, hauteur 2m70

« Figure Humaine »
François Gaulier
Galerie Chaye

La Galerie Chaye présente cet été la dernière sculpture en acier de François Gaulier

Un long ruban d’acier est modelé par une série de fractures le long d’une ligne pour dessiner dans l’espace un profil, un contour évoquant le thème général du vivant.

La sculpture joue avec la transparence comme un dessin dont les lignes seraient tracées avec de l’acier, elle est composée de plein et de vide, seul le regard permet d’en explorer la transparence. On la traverse facilement mais sans jamais réussir à la saisir totalement, elle se dérobe parfois selon plusieurs lignes de fuite et tend à l’abstraction.

J’ai choisi la couleur blanche pour permettre aux visiteurs d’écrire eux-même leur histoire comme sur une page blanche ; par opposition entre les façades du manoir avec son appareillage coloré de brique, de silex, de pierre et le traitement contemporain de la matière de la sculpture, celle-ci s’inscrit encore plus fortement dans ce lieu chargé d’histoire. Posée au milieu de la cour, sur sa base en acier légèrement surélevée, creusée comme une arche de pont, elle semble flotter dans l’air, son ancrage au sol lui donnant sa propre dynamique.

François Gaulier, août 2017, Normandie

Matériaux : acier et peinture en poudre cuite au four
Dimensions : 90 x 80 cm x 2m70 ; poids 120Kg en deux parties

Galerie Chaye, Honfleur, France

Figure Humaine, acier, peinture en poudre cuite au four, Hauteur : 2m70

Figure Humaine, acier, peinture en poudre cuite au four, Hauteur : 2m70

Exposition à Villerville/Deauville et à Honfleur, Normandie, Galerie Chaye

 Exposition à Villerville/Deauville organisée par Contre Courant

21/31 juillet 2017- 13H 19H tous les jours

Exposition de 6 sculptures en acier, aluminium et bronze dont une sculpture de grande dimension.

exposition Contre Courant à Villerville, Normandie

Sculpture monumentale en acier peint,
Dimension 2m70

L’exposition en Normandie continue tout l’été à Honfleur à la Galerie Chaye ; venez découvrir ma dernière grande sculpture en acier peinte; cette sculpture monumentale est visible dans la cour de la Galerie Chaye.
N’hésitez pas à me contacter pour se rencontrer à la Galerie.
06 63 62 91 85

Figure Humaine

Figure Humaine

figure_humaine_acier_blanc_Chaye_Galerie_Honfleur

Galerie Chaye Honfleur

Galerie Chaye Honfleur

Exposition Contre-Courant de Honfleur & Arts Emulsions de Namur/Belgique

Cet ensemble de sculptures en acier se déroule dans l’espace avec légèreté et harmonie. Le pliage du métal amplifie la pureté des lignes, des arêtes vives viennent ponctuer le tracé sans jamais le rompre. Différentes pièces sont distribuées sur le long ruban de métal pour finalement esquisser une figure humaine, peut-être un oiseau, dans tous les cas quelques chose qui appartient au monde du vivant, au monde biologique.

En se déplaçant autour des sculptures, le spectateur découvre les multiples facettes des oeuvres, preuve qu’une simple ligne dessinée en 3D peut émouvoir, nous parler. C’est le début d’un langage, d’une écriture, un art de la calligraphie réinterprété en 3D.

Et pour finir, si le temps effaçait les réalisations humaines, il resterait peut être cette sculpture « Monolithe » dont l’un des éléments s’appuie sur l’autre comme pour le soutenir. La légèreté opposée au massif, l’aérien contre la pesanteur pour cette sculpture en aluminium et entre les deux le rêve.

La ville de Honfleur, L’association Contre-Courant  et  Arts Emulsions de Namur en Belgique vous invitent au vernissage le samedi 15 avril à 19h dans les greniers à sel, rue de la ville – 14600 à Honfleur
L’exposition a leu du 14 au 21 avril 2017, entrée libre

Carton d'invitation CC Honfleur 2017

Hommage à Raymond Queneau

 _ « Hommage à Raymond Queneau »
François Gaulier
Galerie Chaye à Honfleur
été 2016
english version

Gaulier_Raymond_Queneau_0215La galerie Chaye à Honfleur présente durant tout l’été la sculpture monumentale de François Gaulier« Hommage à Raymond Queneau » dans la cour du Manoir de Roncheville.

La sculpture « Hommage à Raymond Queneau » s’apparente à une architecture tant par ses dimensions que par les matériaux utilisés, la singularité du lieu la fait vivre. Les 2 cadres imbriqués apparaissent tels des fenêtres tournées vers le manoir, sa cour et ses façades avec son appareillage de brique et de silex. En déambulant autour de la sculpture, vous découvrez plusieurs points de vue singuliers. Une magie s’opère, le regard est saisi par l’objet qui révèle la poésie du lieu.

Gaulier_Raymond_Queneau_acier_galvanise_Chaye

La sculpture-architecture joue avec la transparence comme un dessin dont les lignes seraient tracées avec de l’acier, elle est composée de plein et de vide, seul le regard permet d’en explorer la transparence. On la traverse facilement mais sans jamais réussir à la saisir totalement. Elle s’inscrit ici dans ce lieu chargé d’histoire et existe par le regard du spectateur.

Le matériau est le même que celui utilisé par les constructeurs, de l’acier que l’on pourrait associé au bois des colombages des maisons du pays d’Auge. Rigueur des formes et des proportions, recherche d’une stabilité, verticalité, autant de termes qui s’appliquent à cette sculpture.

Par le jeu mobile qu’offre l’articulation des deux cadres autour de l’axe central, le spectateur est invité à en imaginer différentes configurations. Ainsi plusieurs autres sculptures sont virtuellement visibles. Cette riche combinatoire fait référence à l’œuvre de Raymond Queneau« Exercices de style » où il raconte la même histoire de 99 façons différentes.

Un hommage au poète

Gaulier_Raymond_Queneau_0199

« A Tribute to Raymond Queneau »
Chaye Gallery
- video, click hier-

 

The CHAYE gallery presents François GAULIER’s monumental sculpture, “A Tribute to Raymond Queneau”, displayed all summer long in the gallery’s Manoir de Roncheville courtyard.

Both in its dimensions and in the materials used to make it, “A Tribute to Raymond Queneau” makes connections to the unique architecture of the courtyard, which in turn breathes life into the sculpture. Its two nested frames act as windows facing the manor, its courtyard, and its brick and black flint facades. As you walk around the sculpture, taking it in at its different angles, you discover the space as a series of unique viewpoints. As if by magic, the object attracts the eye, revealing the poetry of the place.

The architecture-sculpture plays with transparency, as if it were a drawing whose lines were traced by steel. Made up of full and empty parts, the gaze alone is capable of exploring the sculpture’s transparency. Passing through it is easy enough, and yet you are never quite able to grasp it in its entirety. It belongs in this place full of history, but only exists because of the spectator’s gaze.

It is made of steel, a common construction material, in such a way that is reminiscent of the Tudor-style woodwork of country houses in the Auge region ( Normandy). Strict attention to shapes and proportions; the pursuit of stability; verticality; these are some of the terms that apply both to the area’s historical architectural style and the sculpture itself.

The playful movements of the two frames fixed along the sculpture’s central axis invite the spectator to imagine it in all its different configurations, thus allowing many sculptures to be virtually visible at the same time. This mechanism, with its potential for near infinite permutations, is a reference to Raymond Queneau’s “Exercises in Style”, a book in which he tells the same story ninety-nine times in ninety-nine different ways.

A tribute to the poet

galerie_Chaye_Honfleur_Gaulier_sculpture

For more information on this work, please contact the Chaye Gallery . A smaller version of the sculpture « A Tribute to Raymond Queneau » is exhibited inside of the Chaye Gallery.

Translate
Daniel Boden et Jean-Serge Frouin
Photos
Catherine Mercier

 

 

 

 

 

« De Père en Fille « 

de_pere_en _fille

Exposition au Petit Cormier, Montigny-sur-Loing
28 juin- 4 septembre 2016

vernissage samedi 2 juillet à partir de 18H30

Pour aller sur le site du Petit Cormier et obtenir les informations pratiques

« De Père en fille » présente, comme son nom l’indique, le travail de François Gaulier, sculpteur et l’univers pictural de Claire Gaulier, sa fille.

Claire s’empare du thème des bords de mer et produit une série de variations dont la musicalité s’accorde avec le modèle, océans, rochers, toujours semblables, toujours différents.

François joue avec les matières, du bronze doré à l’acier en passant par l’aluminium. Ses sculptures en bronze sont des miniatures que le regard transpose dans l’immensité d’un parc, en pleine nature : la petitesse de l’objet change d’échelle, l’esprit opère une transmutation, et les œuvres révèlent leur véritable nature : ce sont des géants. Avec l’acier, un long ruban de métal esquisse une figure humaine, peut-être un oiseau, dans tous les cas quelques chose qui appartient au vivant.

« De Père en fille »essaye de capter le monde dans son mouvement perpétuel et de le transmettre. Légèreté ou pesanteur, aérien ou massif et entre les deux le rêve.


Venez nous découvrir cet été à la galerie et dans la cour du Petit Cormier à Montigny-sur-Loing du 28 juin au septembre2016

François et Claire Gaulier

contact@gaulier.frwww.gaulier.fr

Claire_Gaulier_mer

François Gaulier vit et travaille dans l’est parisien au Perreux sur Marne et à Rambouillet pour les pièces monumentales présentées dans un parc arboré. ( atelier-exposition visible sur rendez vous )

Il a découvert la sculpture à travers le travail du sculpteur Erwin Patkaï qui réalisait des sculptures monumentales en béton et de Henry Moore. Il expose dans différentes galeries en France et participe à des salons.

Claire Gaulier a commencé la peinture dés l’age de 7 ans dans l’atelier de Isabelle Gauthier. Elle sera étudiante à l’Ens aama École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Arts la rentrée prochaine.

Gaulier_Francois_Figure-3A

L'actualité de François Gaulier