Exposition Contre-Courant de Honfleur & Arts Emulsions de Namur/Belgique

Cet ensemble de sculptures en acier se déroule dans l’espace avec légèreté et harmonie. Le pliage du métal amplifie la pureté des lignes, des arêtes vives viennent ponctuer le tracé sans jamais le rompre. Différentes pièces sont distribuées sur le long ruban de métal pour finalement esquisser une figure humaine, peut-être un oiseau, dans tous les cas quelques chose qui appartient au monde du vivant, au monde biologique.

En se déplaçant autour des sculptures, le spectateur découvre les multiples facettes des oeuvres, preuve qu’une simple ligne dessinée en 3D peut émouvoir, nous parler. C’est le début d’un langage, d’une écriture, un art de la calligraphie réinterprété en 3D.

Et pour finir, si le temps effaçait les réalisations humaines, il resterait peut être cette sculpture « Monolithe » dont l’un des éléments s’appuie sur l’autre comme pour le soutenir. La légèreté opposée au massif, l’aérien contre la pesanteur pour cette sculpture en aluminium et entre les deux le rêve.

La ville de Honfleur, L’association Contre-Courant  et  Arts Emulsions de Namur en Belgique vous invitent au vernissage le samedi 15 avril à 19h dans les greniers à sel, rue de la ville – 14600 à Honfleur
L’exposition a leu du 14 au 21 avril 2017, entrée libre

Carton d'invitation CC Honfleur 2017

Hommage à Raymond Queneau

 _ « Hommage à Raymond Queneau »
François Gaulier
Galerie Chaye à Honfleur
été 2016
english version

Gaulier_Raymond_Queneau_0215La galerie Chaye à Honfleur présente durant tout l’été la sculpture monumentale de François Gaulier« Hommage à Raymond Queneau » dans la cour du Manoir de Roncheville.

La sculpture « Hommage à Raymond Queneau » s’apparente à une architecture tant par ses dimensions que par les matériaux utilisés, la singularité du lieu la fait vivre. Les 2 cadres imbriqués apparaissent tels des fenêtres tournées vers le manoir, sa cour et ses façades avec son appareillage de brique et de silex. En déambulant autour de la sculpture, vous découvrez plusieurs points de vue singuliers. Une magie s’opère, le regard est saisi par l’objet qui révèle la poésie du lieu.

Gaulier_Raymond_Queneau_acier_galvanise_Chaye

La sculpture-architecture joue avec la transparence comme un dessin dont les lignes seraient tracées avec de l’acier, elle est composée de plein et de vide, seul le regard permet d’en explorer la transparence. On la traverse facilement mais sans jamais réussir à la saisir totalement. Elle s’inscrit ici dans ce lieu chargé d’histoire et existe par le regard du spectateur.

Le matériau est le même que celui utilisé par les constructeurs, de l’acier que l’on pourrait associé au bois des colombages des maisons du pays d’Auge. Rigueur des formes et des proportions, recherche d’une stabilité, verticalité, autant de termes qui s’appliquent à cette sculpture.

Par le jeu mobile qu’offre l’articulation des deux cadres autour de l’axe central, le spectateur est invité à en imaginer différentes configurations. Ainsi plusieurs autres sculptures sont virtuellement visibles. Cette riche combinatoire fait référence à l’œuvre de Raymond Queneau« Exercices de style » où il raconte la même histoire de 99 façons différentes.

Un hommage au poète

Gaulier_Raymond_Queneau_0199

« A Tribute to Raymond Queneau »
Chaye Gallery
- video, click hier-

 

The CHAYE gallery presents François GAULIER’s monumental sculpture, “A Tribute to Raymond Queneau”, displayed all summer long in the gallery’s Manoir de Roncheville courtyard.

Both in its dimensions and in the materials used to make it, “A Tribute to Raymond Queneau” makes connections to the unique architecture of the courtyard, which in turn breathes life into the sculpture. Its two nested frames act as windows facing the manor, its courtyard, and its brick and black flint facades. As you walk around the sculpture, taking it in at its different angles, you discover the space as a series of unique viewpoints. As if by magic, the object attracts the eye, revealing the poetry of the place.

The architecture-sculpture plays with transparency, as if it were a drawing whose lines were traced by steel. Made up of full and empty parts, the gaze alone is capable of exploring the sculpture’s transparency. Passing through it is easy enough, and yet you are never quite able to grasp it in its entirety. It belongs in this place full of history, but only exists because of the spectator’s gaze.

It is made of steel, a common construction material, in such a way that is reminiscent of the Tudor-style woodwork of country houses in the Auge region ( Normandy). Strict attention to shapes and proportions; the pursuit of stability; verticality; these are some of the terms that apply both to the area’s historical architectural style and the sculpture itself.

The playful movements of the two frames fixed along the sculpture’s central axis invite the spectator to imagine it in all its different configurations, thus allowing many sculptures to be virtually visible at the same time. This mechanism, with its potential for near infinite permutations, is a reference to Raymond Queneau’s “Exercises in Style”, a book in which he tells the same story ninety-nine times in ninety-nine different ways.

A tribute to the poet

galerie_Chaye_Honfleur_Gaulier_sculpture

For more information on this work, please contact the Chaye Gallery . A smaller version of the sculpture « A Tribute to Raymond Queneau » is exhibited inside of the Chaye Gallery.

Translate
Daniel Boden et Jean-Serge Frouin
Photos
Catherine Mercier

 

 

 

 

 

« De Père en Fille « 

de_pere_en _fille

Exposition au Petit Cormier, Montigny-sur-Loing
28 juin- 4 septembre 2016

vernissage samedi 2 juillet à partir de 18H30

Pour aller sur le site du Petit Cormier et obtenir les informations pratiques

« De Père en fille » présente, comme son nom l’indique, le travail de François Gaulier, sculpteur et l’univers pictural de Claire Gaulier, sa fille.

Claire s’empare du thème des bords de mer et produit une série de variations dont la musicalité s’accorde avec le modèle, océans, rochers, toujours semblables, toujours différents.

François joue avec les matières, du bronze doré à l’acier en passant par l’aluminium. Ses sculptures en bronze sont des miniatures que le regard transpose dans l’immensité d’un parc, en pleine nature : la petitesse de l’objet change d’échelle, l’esprit opère une transmutation, et les œuvres révèlent leur véritable nature : ce sont des géants. Avec l’acier, un long ruban de métal esquisse une figure humaine, peut-être un oiseau, dans tous les cas quelques chose qui appartient au vivant.

« De Père en fille »essaye de capter le monde dans son mouvement perpétuel et de le transmettre. Légèreté ou pesanteur, aérien ou massif et entre les deux le rêve.


Venez nous découvrir cet été à la galerie et dans la cour du Petit Cormier à Montigny-sur-Loing du 28 juin au septembre2016

François et Claire Gaulier

contact@gaulier.frwww.gaulier.fr

Claire_Gaulier_mer

François Gaulier vit et travaille dans l’est parisien au Perreux sur Marne et à Rambouillet pour les pièces monumentales présentées dans un parc arboré. ( atelier-exposition visible sur rendez vous )

Il a découvert la sculpture à travers le travail du sculpteur Erwin Patkaï qui réalisait des sculptures monumentales en béton et de Henry Moore. Il expose dans différentes galeries en France et participe à des salons.

Claire Gaulier a commencé la peinture dés l’age de 7 ans dans l’atelier de Isabelle Gauthier. Elle sera étudiante à l’Ens aama École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Arts la rentrée prochaine.

Gaulier_Francois_Figure-3A

Contre Courant Honfleur / 14-21 avril 2016 / Grenier à Sel

Sculpture en acier recouvert de zinc

Sculpture en acier recouvert de zinc dans le grenier à sel de Honfleur

- L’exposition est ouverte de 10H à 19H du 14 avril au 21 avril inclus -Texte de Michel Duchemin présentant le travail de François Gaulier, photos prises lors de l’exposition.
Ce sculpteur autodidacte, tel un couturier avions-nous dit de lui il y a quelques mois, habille jardins et parcs de robes de métal. Ses œuvres, à l’échelle humaine et sous certains angles tutoient souvent les cieux comme aspirées par eux.
acier massif patiné noir

acier massif patiné noir

La pierre , le granit mais aussi l’aluminium, le bronze et le bois constituent ses matériaux de prédilection dont se sépare toutefois François Gaulier pour ses rencontres avec l’acier plus propice à ses réalisations de hautes tailles.
«Je n’aime pas trop la bimbeloterie», esquisse-t-il, malicieux, Et de fait il montre son besoin d’espace, de hauteur afin que son imaginaire soit exacerbé par ces lignes qui plus que de fuites sont des guides de forme et d’équilibre se mariant aux lumières des instants. C’est là où sans doute la mathématique rejoint la représentation des rêves de cet artiste qui pour autant ne sont pas chimériques. CQFD, il l’a
fait.
■ Michel Duchemin

Hommage à Raymond  Queneau

Hommage à Raymond Queneau

Hommage à Raymond Queneau

Hommage à Raymond Queneau

Hommage à Raymond Queneau

Hommage à Raymond Queneau

Toutes les photos ont été prises au Grenier à Sel à Honfleur. Merci aux autres artistes dont on voit les œuvres en arrière plan.

Exposition à Touques, Deauville, du 23 juillet au 9 août 2015

Artiste invité de « Contre Courant »
23 juillet/9 août 205/ Église Saint Pierre à Touques ( Deauville)

Gaulier-Touques-corten-bronzeSur les épaules des géants
C’est difficile d’essayer d’appréhender plus 1000 ans d’histoire et pourtant, l’église Saint Pierre de Touques reste une source d’inspiration et un espace que l’art contemporain sans cesse questionne. En s’appuyant sur les épaules de géants comme les forgerons, les fondeurs de bronze, les tailleurs de pierre ou les charpentiers du Moyen Age, les sculptures contemporaines de François Gaulier interrogent l’histoire et s’en inspirent.

Un peu de légèreté

La sculpture « géant I » se déroule dans l’espace avec légèreté et harmonie ; le pliage du métal amplifie la pureté des lignes, des arêtes vives viennent ponctuer le tracé sans jamais le rompre ; une pièce en bronze ponctue le long ruban de métal pour finalement esquisser une figure humaine, peut-être un oiseau, dans tous les cas quelques chose qui appartient au monde du vivant, au monde biologique.

L’art de la calligraphie
Le spectateur découvre les multiples facettes de la sculpture en se déplaçant autour, preuve qu’une simple ligne dessinée en 3D peut émouvoir, nous parler ; c’est le début d’un langage, d’une écriture mais aussi la signature du sculpteur et sa façon de regarder le monde.

La sculpture dans l’espace public
L’église Saint Pierre à Touques constitue un repère important de notre histoire commune. Au moyen âge, les artisans participaient complètement à la construction de la cité, aujourd’hui l’artiste est plus relégué dans les musées ou dans l’espace privé des collectionneurs. Les sculptures de François Gaulier appartiennent à l’espace public, leur dimension architecturale les fait exister.
Gaulier-Touques

Nous comptons sur votre présence, à très bientôt pour d’autres exposition avec « Contre Courant »
François Gaulier

 

« In Vivo », une sculpture installée sur le bateau navette reliant la rive de l’Oise à l’Ile Nancy, Andresy 2015

« In Vivo » n’existe qu’installée sur le bateau dont elle tire son énergie.


« In Vivo » / 18ème édition de Sculptures-en-l’Ile /
22 mai-27 septembre 2015
Pour lire la vidéo, cliquez sur l’image

Gaulier-Andresy-2015in-vivoUne sphère transparente en renferme une autre plus petite qui se meut à mesure que le bateau avance. Elle est sensible à l’accélération, au roulis comme au tangage. Le paysage alentours des rives de l’Oise se reflète en elle, son mouvement capte notre attention.

“ In Vivo ” est étroitement associée au site de l’île Nancy, le bateau étant son seul moyen d’accès. Elle n’existe et ne vit que par et pour ce site, du mouvement du bateau, elle tire son énergie.

Gaulier-Andresy-2015in-vivo-VI

« In Vivo » est une une sculpture qui met en situation le regard et l’imaginaire du visiteur. L’art est un passeur, le bateau une source d’énergie. le mouvement donne vie à la matière inanimée. la sphère miroir reflète le monde. La sculpture n’existe que par la conjonction de ces éléments pour créer un instant de poésie le temps d’un aller et d’un retour entre la berge et l’Ile Nancy.
La présence du visiteur fait exister la sculpture. Chaque trajet est unique et une expérience singulière pour chacun d’entre nous.

"In vivo", sculpture

« In vivo », sculpture

Je vous propose de vivre cet instant d’émotion, François Gaulier

18ème édition/ Sculptures-en-l’Ile / 22 mai-27 septembre 2015/Andresy
L’île est accessible du mercredi au dimanche de 10h à 19h. Vernissage 21 mai 2015 à 11H30 in situ.

Gaulier-Andresy-2015in-vivo-V

L’accès est libre et gratuit. Embarcadère en face de la mairie : 4 bd Noël Marc, 78570  Andresy.

Un peu de technique

la sphère de 50 cm de diamètre est réalisée en plexiglas (PMMA) . Un technique de soufflage permet d’avoir un état de surface parfait pour une sphère de cette dimension et pour une épaisseur de 4mm. La société Lacrylic (Plasti-D) située au  4 avenue des Violettes, 94380 Bonneuil est partenaire du projet. Différents essais in situ, sur le bateau et dans mon atelier ont permis une réalisation parfaite.

Un ingénieux système d’accrochage a été imaginé avec la collaboration de Gilles Durand, ingénieur d’étude au CEA de Saclay pour stabiliser complétement la sphère en plexiglas. 3 câbles en inox de 2mm de diamètre maintiennent parfaitement la sphère dans l’espace. Le diamètre du câble a été choisi pour des raisons esthétique afin de leur donner de la présence.

Remerciement
Je remercie tout le monde pour leur aide et soutient notamment les bateliers qui ont répondu toujours avec justesse aux remarques des visiteurs sur la présence insolite de cette sculpture sur le bateau..

la Galerie By Chatel expose  » les Géants  » de François Gaulier


BY CHATEL Selected Fine Arts vous accueille
du Mardi au Dimanche
de 11h30 à 19h00
ainsi que sur rendez-vous.

58 rue des Tournelles – 75003 Paris -  06 80 35 44 53 -
, Exposition 10/10  du 25 novembre 2014 au 20 janvier 2015
« Géants / Giants » par François GAULIER
(  English version  )

La série des sculptures « Géants / Giants » en bronze intègre la monumentalité dès la réalisation des études. Les sculptures sont conçues pour évoluer vers de grandes dimensions. A cette échelle minimale, l’éclat de l’or isole l’œuvre de l’espace, s’établit alors un dialogue très personnel avec le visiteur. La lumière vive projetée par l’or confère à la sculpture une autre dimension.

mes_geants_06

« Géants / Giants » entre en résonance avec la création de grands sculpteurs qui ont jalonné l’histoire. Henry Moore a eu une influence durablesur les premières sculptures de F. Gaulier. Le bois et la pierre taillés par Henry Moore sont travaillés à partir d’un modèle réalisé patiemment à différentes échelles souvent issues d’une sculpture de très petite dimension.
Remontant l’échelle du temps, le thème de la pierre dressée ou suspendue est récurrent dans son travail. « Keystone, clé de voûte » sculpture composée de deux arcs de cercle en acier s’appuyant l’un contre l’autre montre la dimension monumentale de ses sculptures. La plaque de granit vient parachever l’œuvre et constitue la clef de voûte. La série « Géants/Giants » s’inspire également des menhirs de Carnac et de Stonehenge par leur caractère massif et minimaliste.

Les bronzes exposés à la galerie BYCHATEL Selected Fine Arts ont été réalisés à partir d’une cire martelée comme du fer forgé ; le bronze en garde les traces à l’image des monuments préhistoriques qui ont traversé les siècles, usés par les éléments naturels, fracturés parfois volontairement par l’homme. Plongé dans un bain d’or, le bronze prend alors un nouveau reflet sublimant la matière.

François Gaulier vous propose donc ces figures humaines, ses Géants, tous dressés et dont la monumentalité appartient à vos rêves les plus fous.
mes_geants_02

From its earliest studies, monumentality is an integral part of the series of bronze sculptures, Géants/Giants. The sculptures are designed to adapt to large dimensions. At this minimal scale, the brightness of the gold separates the work of art from the space it inhabits; then ensues a very personal dialogue with the visitor. The vibrant light projected by the gold grants the sculpture another dimension.

Géants/Giants resonates with the work of great sculptors who have punctuated the pages of history. Henry Moore had a lasting influence on François Gaulier’s early sculptures. The wood and stone carved by Henry Moore are crafted from a model painstakingly made to different scales, the source of which is often a sculpture of the smallest dimensions.

Going further back in time, the erect or suspended stone is a recurrent theme in his work. Keystone, Clé de voûte, a sculpture consisting of two steel arcs leaning against each other, shows the monumental dimension of his sculptures. The granite slab completes the work and serves as its keystone. The series Géants/Giants further draws inspiration from the menhirs of Carnac and Stonehenge for their nature, both massive and minimalist.

The bronzes displayed at the galerie BYCHATEL Selected Fine Arts were made from a wax hammered as iron is wrought; the bronze keeps its marks, in the likeness of prehistoric monuments across the centuries, worn by the elements, sometimes deliberately broken by man. Immersed in a bath of gold, the bronze takes on a new self-sublimating reflection.
François Gaulier thus offers you these human figures, standing upright: his Giants, whose monumentality belongs to your wildest dreams.

Une sculpture en acier corten ou l’art de la calligraphie

Figure-humaine, acier corten

 » Figure humaine « , acier corten, hauteur 1m54

La dernière réalisation de François Gaulier en acier corten  » Figure humaine «  s’apparente à une calligraphie ; dessinée avec un ruban  de métal, la sculpture en acier corten se déroule dans l’espace avec légèreté  et harmonie ; le pliage du métal réalisé selon un  cône amplifie la pureté des lignes. Des arrêtes vives viennent ponctuer le tracé sans jamais le rompre. En se déplaçant  autour  de la sculpture, le spectateur découvre les multiples facettes, la preuve qu’une simple ligne peut émouvoir, nous parler, le début d’un langage.

Figure-humaine-acier-corten-dos

 » Figure humaine « , acier corten, Hauteur 1m54

Le matériau doit être adapté pour pouvoir installer une sculpture en extérieur ; le bronze résiste bien aux intempéries, l’acier corten aussi. Chaque  détail compte,  le socle constitué de 4 facettes triangulaires dont la pointe marque une direction verticale, évacue l’eau qui pourrait stagner dessus.

Un socle en pierre viendra ancrer sur Terre cette figure humaine.

François Gaulier, 13 juillet 2014

L'actualité de François Gaulier