Archives pour la catégorie Sculptures pour l’extérieur

ArtCité 2021 la vingtième

Du 16 septembre au 16 octobre 2021

4 esplanade Louis-Bayeurte, 94120 Fontenay-sous-Bois

artcité 2021

Invitation Artcité 2021


Enchevêtrement de métal ou  sculpture ?

« Un enchevêtrement naturel tire ses lignes de force du hasard ou des lois de la nature là où la création artistique s’appuie sur les règles qu’elle se donne. C’est à force de regarder et d’analyser tout ce qui nous entoure – les paysages ou le corps humain, nos objets du quotidien comme nos outils, la nature ou l’architecture – que cet enchevêtrement devient intelligible. L’artiste s’approprie ces tensions pour imaginer des sculptures faites de plein et de vide, de matière et d’intentionnalité. »

Figures humaines

 

 

Botanik’Art 2021 Donville-les-Bains / Granville

Botanik’Art 2021 -26-27 juin 2021 / Donville-les-Bains Granville
et jusqu’au 30 août 2021 dans les jardins de Donville-les-bains

Festival organisé par l’Alternateur 48°N 1°W

« Fil d’Ariane » acier peint

Le Fil d'Ariane

Sur les conseils de Dédale, Ariane confie à Thésée une pelote de fil qui lui permettra de retrouver la sortie du Labyrinthe et de combattre le Minotaure.
Un fil métallique se déploie dans l’espace de l’arrière vers l’avant, solidement ancré au sol par un tripode nous rappelant que la sculpture est aussi une affaire de constructeur.
Cette spirale en acier rouge rappelle aussi les pieux de fer à trois têtes que les troupes allemandes avaient déposés sur les plages normandes pour empêcher tout débarquement.
Face à ce discours plutôt guerrier, « Fil d’Ariane » est plus paisible, plus proche de la nature même si le contexte pandémique nous rappelle le Minotaure. Mais dans tous les cas, le fil d’Ariane nous aide à trouver la sortie.
Nous avons le projet d’exposer cette sculpture totémique dans différentes villes de Normande : Donville-les-Bains, Avranche, Caen, Honfleur, Rouen peut-être et d’autres villes encore pour constituer un lien, un fil si ténu qu’il ne faille sans arrêt le rappeler, le retracer.

« Figures humaines » acier galvanisé

 Figures humaines

C’est en s’inspirant de la Pietà de Michel-Ange tenant sur ses genoux le corps du Christ tout en marbre blanc de Carrare mais aussi en pensant aux «  Figures allongées » ou « Reclying figures » du sculpteur anglais Henry Moore que cette sculpture est née.
Ces deux formes pratiquement identiques s’enlacent pour dessiner une figure abstraite d’un couple.
« Figures humaines » ont été exposées pour la première fois à Touques-Deauville en 2013 sur le parvis de l’église Saint Pierre. Exposée pour la deuxième fois dans les jardins de Donville-les-bains en 2021, elle semble flotter dans l’air, presque en lévitation. Le lieu est aussi un miroir du propos artistique.

« Hommage à Raymond Queneau » acier galvanisé

 Hommage à Raymond Queneau

La sculpture « Hommage à Raymond Queneau » s’apparente à une architecture tant par ses dimensions que par les matériaux utilisés comme l’acier galvanisé. Les 2 cadres imbriqués apparaissent tels des fenêtres tournées vers le jardin de Donville-Les-Bains, la singularité du lieu, la nature donnant vie à cette sculpture. En déambulant autour, on découvrira plusieurs points de vue singuliers, la sculpture cadrant le paysage.

Par le jeu mobile qu’offre l’articulation des deux cadres autour de l’axe central, le spectateur est invité à imaginer différentes configurations possibles. Ainsi plusieurs autres sculptures sont virtuellement possibles. Cette combinatoire fait référence à l’œuvre de Raymond Queneau « Exercices de style » où l’auteur raconte la même histoire de 99 façons différentes.

Le 26 et 27 juin 2021 venez découvrir 10 sculpteurs dans 10 jardins. Je serai présent dans les jardins de la Mairie de Donville-les-Bains. Cette exposition est organisée par l’association l’Alternateur.

Jusqu’au 30 août 2021, 3 sculptures monumentales sont exposées dans les jardins de Donville-les-Bains. Entrée libre et gratuite.

BotanikArt20212BotanikArt20211

Au jour le jour… avant l’exposition … dans les coulisses

13-14 juin 2021 / Les premières sculptures de François Gaulier arrivent déjà sur Donville-les-Bains, plusieurs remorques sont nécessaires, l’art c’est du concret, il faut des moyens pour développer son art

Chargement_sculpture_low

15 juin 2021 / une de ces sculptures a déjà été exposée en Normandie, dans le cadre de Botanik’Art, elle trouvera sa place

Queneau_low

Pendant ce temps, la dernière née  » le fil d’Ariane «  dort  chez MD Sablage à la Haye Pesnel en Normandie. Cette sculpture a été fabriquée avec mon ami Didier Gugole dans mon nouvel atelier de Granville entre deux COVID. Nous apprécions tous les deux ces tubes d’acier de 150 par 100mm de coté. Je ne sais pas si cela a voir avec le nombre d’or, mais c’est puissant. Nous allons bientôt la réveiller et l’emmitoufler pour le voyage car sa peau est fragile avec ce rouge orangé

le fil d'ArianeDevant tant de beautés éphémères, le convoi s’est arrêté in extrémis

coquelicot

covoiturage
16 juin 2021 / « être à la remorque » est une expression fausse

queneau_low2

« Hommage à Raymond Queneau » a quitté son cocon du Pays d’Auge, merci au collectionneurs privés de leur soutien à la création

Queneau_low3

26 Juin / Le public est venu si nombreux même sous la pluie à Donville-Les-Bain à coté de Granvillebotanikart 2021 27 juin / Si l’art n’est pas mort, le public non plus : il a aimé, apprécié, discuté, touché. le public venait de Saint-Lô, d’Avranches, de Rouen et de Caen. Nous les remercions de leur visite.

Mon exposition continue à Donville-les-Bains jusqu’au 30 août 2021 dans les jardins de la mairie de Donville-les-Bains.

Hommage à Raymond Queneau

 _ « Hommage à Raymond Queneau »
François Gaulier
Galerie Chaye à Honfleur
été 2016
english version

Gaulier_Raymond_Queneau_0215La galerie Chaye à Honfleur présente durant tout l’été la sculpture monumentale de François Gaulier« Hommage à Raymond Queneau » dans la cour du Manoir de Roncheville.

La sculpture « Hommage à Raymond Queneau » s’apparente à une architecture tant par ses dimensions que par les matériaux utilisés, la singularité du lieu la fait vivre. Les 2 cadres imbriqués apparaissent tels des fenêtres tournées vers le manoir, sa cour et ses façades avec son appareillage de brique et de silex. En déambulant autour de la sculpture, vous découvrez plusieurs points de vue singuliers. Une magie s’opère, le regard est saisi par l’objet qui révèle la poésie du lieu.

Gaulier_Raymond_Queneau_acier_galvanise_Chaye

La sculpture-architecture joue avec la transparence comme un dessin dont les lignes seraient tracées avec de l’acier, elle est composée de plein et de vide, seul le regard permet d’en explorer la transparence. On la traverse facilement mais sans jamais réussir à la saisir totalement. Elle s’inscrit ici dans ce lieu chargé d’histoire et existe par le regard du spectateur.

Le matériau est le même que celui utilisé par les constructeurs, de l’acier que l’on pourrait associé au bois des colombages des maisons du pays d’Auge. Rigueur des formes et des proportions, recherche d’une stabilité, verticalité, autant de termes qui s’appliquent à cette sculpture.

Par le jeu mobile qu’offre l’articulation des deux cadres autour de l’axe central, le spectateur est invité à en imaginer différentes configurations. Ainsi plusieurs autres sculptures sont virtuellement visibles. Cette riche combinatoire fait référence à l’œuvre de Raymond Queneau« Exercices de style » où il raconte la même histoire de 99 façons différentes.

Un hommage au poète

Gaulier_Raymond_Queneau_0199

« A Tribute to Raymond Queneau »
Chaye Gallery
- video, click hier-

 

The CHAYE gallery presents François GAULIER’s monumental sculpture, “A Tribute to Raymond Queneau”, displayed all summer long in the gallery’s Manoir de Roncheville courtyard.

Both in its dimensions and in the materials used to make it, “A Tribute to Raymond Queneau” makes connections to the unique architecture of the courtyard, which in turn breathes life into the sculpture. Its two nested frames act as windows facing the manor, its courtyard, and its brick and black flint facades. As you walk around the sculpture, taking it in at its different angles, you discover the space as a series of unique viewpoints. As if by magic, the object attracts the eye, revealing the poetry of the place.

The architecture-sculpture plays with transparency, as if it were a drawing whose lines were traced by steel. Made up of full and empty parts, the gaze alone is capable of exploring the sculpture’s transparency. Passing through it is easy enough, and yet you are never quite able to grasp it in its entirety. It belongs in this place full of history, but only exists because of the spectator’s gaze.

It is made of steel, a common construction material, in such a way that is reminiscent of the Tudor-style woodwork of country houses in the Auge region ( Normandy). Strict attention to shapes and proportions; the pursuit of stability; verticality; these are some of the terms that apply both to the area’s historical architectural style and the sculpture itself.

The playful movements of the two frames fixed along the sculpture’s central axis invite the spectator to imagine it in all its different configurations, thus allowing many sculptures to be virtually visible at the same time. This mechanism, with its potential for near infinite permutations, is a reference to Raymond Queneau’s “Exercises in Style”, a book in which he tells the same story ninety-nine times in ninety-nine different ways.

A tribute to the poet

galerie_Chaye_Honfleur_Gaulier_sculpture

For more information on this work, please contact the Chaye Gallery . A smaller version of the sculpture « A Tribute to Raymond Queneau » is exhibited inside of the Chaye Gallery.

Translate
Daniel Boden et Jean-Serge Frouin
Photos
Catherine Mercier

 

 

 

 

 

Une sculpture en acier corten ou l’art de la calligraphie

Figure-humaine, acier corten

 » Figure humaine « , acier corten, hauteur 1m54

La dernière réalisation de François Gaulier en acier corten  » Figure humaine «  s’apparente à une calligraphie ; dessinée avec un ruban  de métal, la sculpture en acier corten se déroule dans l’espace avec légèreté  et harmonie ; le pliage du métal réalisé selon un  cône amplifie la pureté des lignes. Des arrêtes vives viennent ponctuer le tracé sans jamais le rompre. En se déplaçant  autour  de la sculpture, le spectateur découvre les multiples facettes, la preuve qu’une simple ligne peut émouvoir, nous parler, le début d’un langage.

Figure-humaine-acier-corten-dos

 » Figure humaine « , acier corten, Hauteur 1m54

Le matériau doit être adapté pour pouvoir installer une sculpture en extérieur ; le bronze résiste bien aux intempéries, l’acier corten aussi. Chaque  détail compte,  le socle constitué de 4 facettes triangulaires dont la pointe marque une direction verticale, évacue l’eau qui pourrait stagner dessus.

Un socle en pierre viendra ancrer sur Terre cette figure humaine.

François Gaulier, 13 juillet 2014