Duo / Galerie By Chatel / Paris

DUO

28 juin / 29 juillet2018
ensemble de 10 sculptures en bronze doré à l’or
Galerie By Chatel
- 58 rue des Tournelles – 75003 Paris -
Ouvert du mercredi au samedi
de 12h00 à 19h00
le dimanche et jours fériés
de 14h00 à 19h00
ainsi que sur rendez-vous
Vernissage jeudi 28 juin 2108 à partir de 18H


DUO

« Duo I » bronze doré à l'or / hauteur 21 cm / tirage 1/8

« Duo I » bronze doré à l’or / hauteur 21 cm / tirage 1/8

Duo II

« Duo II » bronze doré à l’or / hauteur 21 cm / tirage 1/8

Duo

«  Chaque sculpture forme un tout indissociable. « Duo », deux personnages se tiennent proche l’un de l’autre pour former un monolithe dont on a bien du mal à séparer chaque figure humaine tant elles sont proches.

Elles ont subi l’usure du temps, la surface s’est creusée, lissée, fendue avec les aléas du vent, de l’eau et des éléments naturels. Il ne faut pas se méprendre, la main du sculpteur les a vraiment façonnées, forgées même, c’est vraiment un travail de main d’homme en accord avec la nature.

Les blocs prennent vie à la surface de leur peau, en opposition, l’intérieur va exploser, tout en retenue.

Certaines parties voudraient s’échapper mais cela semble impossible tant elles restent unies à leur bloc d’origine. La gravité accentuent leur verticalité et leur donne une perceptible fragilité et humanité, prête à tomber.

« Monumentale » est l’adjectif qui les qualifie aussi et pourtant elles ne font que quelques dizaines de centimètres de haut. Elles pourraient sortir directement d’une carrière de granit et installées telles quelles comme les alignements de Carnac ou de Stonehenge.

Le granit roche en fusion solidifiée, sort directement du centre de la terre, « Duo » est en bronze une matière façonnée aussi par le feu »

François Gaulier
Le 25 juin 2018


 

Hommage à Archimède / Art sous les clochers / Yquelon~Granville

projection_voute_eglise_yquelonYquelon-GranvilleFrançois Gaulier

« Arts sous les Clochers 2108 »
19 mai au 30 juillet 2018

 

Cycle_lasers_2

Cycle_lasers_hommage_a_archimede_Yquelon_laser_titre

projection_voute_eglise_yquelon_2

« Si nous pouvions dessiner directement dans l’espace nous le ferions mais nous avons besoin d’un support pour matérialiser notre dessin. le cinéma a apporté le mouvement mais aussi l’écran, la toile, à Yquelon, la voûte cylindrique de l’église sera l’écran de projection, les crayons des lasers rouges et le programme informatique notre scénario. Le visiteur devenu un spectateur est partie prenante du dispositif »

Le dispositif
Deux traits lasers rouges sont projetés sur la voûte. Par l’intermédiaire de moteurs, chacun des lasers peut se déplacer d’Est en Ouest et sur lui-même de façon totalement aléatoire la plupart du temps. Le jeu suivant règle les mouvements : dès qu’un spectateur s’approche de la source d’émission de la lumière laser, les deux traits ont tendance à converger verticalement. Au bout d’un certain temps, le hasard contrôle a nouveau le système et déplace
de façon aléatoire les deux traits.

Pourquoi Archimède ?
Toute la subtilité du dispositif est ce passage d’un plan à un espace courbe où les droites sont transformées en arcs de cercle. Nous ne voyons en tant que spectateur que les arcs de cercle. Archimède a donné le premier une valeur approximative de PI pour le calcul de son périmètre en utilisant une approximation par la méthode des polygones. Nous lui rendons indirectement à Yquelon un hommage durant tout l’été avec cette installation numérique, un clin d’œil admiratif aussi aux bâtisseurs des églises romanes qui avaient sûrement compris toute la subtilité de la géométrie plane et en 3D.

« À partir d’un scénario exprimé avec des mots et des dessins, il faut rationaliser l’énoncé du problème, le diviser en différentes parties autonomes mais qui une fois organisées à partir d’un programme informatique donneront une certaine réalité physique à l’idée
artistique de départ »

présentation du projet

rayon_lumiere_yquelon

La porte d’entrée de l’église Saint Pair d’Yquelon filtre  un rayon de lumière et nous invite naturellement à découvrir la projection laser

3_projets_3_eglises_Yquelon_Genet_

François GAULIER & Richard Van de Moosdijk « Hommage à Archimède », Yquelon / Isabelle LEBEAU « Pèlerins » Jardin du Prieuré, église de Genêts / BAP Plasticien « Côtoyer les Cieux »,  église Saint-Martin à Anctoville-sur-Boscq

Honfleur / Nottingham

Exposition à Honfleur du 12 au 19 avril 2018

Exposition à Honfleur du 12 au 19 avril 2018

monolithe_acier_gaulier

« François Gaulier élabore d’énigmatiques figures : lignes, surfaces et volume évoquent une syntaxe architecturale, un langage secret pensé au millimètre près : choix des longueurs, angles, hauteurs selon un système de construction rigoureux, une sorte de « calcul inconscient de l’âme ».
Les sculptures se présentent telles qu’elles devaient être à partir du matériau choisi granit, bronze, aluminium ou encore laser, la géométrie de l’objet et de l’espace est guidé par cette recherche vers un minimum de matière dont la formule « less is more » pourrait en définir en partie l’esthétique »

monolithe_aluminium_gaulier« Monolithe, aluminium, H 110cm »

Point Zéro

Arts Emulsions
présente « Point Zéro »
Une installation de François Gaulier
Église baroque de Saint-Loup à  Namur -21/29 octobre 2017

Point Zéro

Point-zero-Namur
Projection laser sur l’autel de Saint Ignace, Saint François Xavier
et Sainte Adèle à l’Église Saint-Loup  de Namur
Un partenariat avec la société Laser Components France
Richard Van de Moosdijk, réalisation technique
Alice Gaulier, philosophe, texte de présentation

Du 21 octobre au dimanche 29 octobre 2017
venez découvrir les autres artistes exposants

 


Les vidéos ont été réalisées par Anne de Meyer  et Catherine Mercier

Saint-Laser - 13

Saint-Laser - 14

Saint-Laser - 15

Saint-Laser - 16( cliquer sur les images pour les agrandir, Photos : C.Mercier)

Note historique

L’église Saint-Loup située dans le cœur historique de Namur, constitue un des joyaux de l’art baroque des anciens Pays-Bas méridionaux. Edifiée entre 1621 et 1645 par l’architecte Pieter Huyssens, frère de la Compagnie de Jésus, elle constitue une traduction  fidèle des préceptes de la Réforme catholique ou Contre-réforme du XVIe engagée par le Concile de Trente. L’ancien collège voisin, construit à partir de 1610, illustre par contre la tradition constructive mosane par son caractère austère et fonctionnel, tout en brique et pierre bleue. Il forme, avec l’église, un vaste ensemble implanté au XVIIe siècle dans la trame médiévale de la ville.

Note d’intention du projet

points zero


Dessins préparatoires
Étude du mouvement

021.25-5

021.25-3

021.25-0Nous choisissons de façon aléatoire un cycle  parmi l’un des 486 cycles différents. La durée de chaque cycle est d’environ 30 secondes.


Dispositif technique
Réalisation : Richard Van de Moosdijk
partenariat avec laser Components

Saint-Laser - 6

Une carte Arduino pilote les 4 servomoteurs

Galerie Chaye, Honfleur

"Figure humaine", acier et peinture en poudre, hauteur 2m70

« Figure humaine », acier et peinture en poudre, hauteur 2m70

« Figure Humaine »
François Gaulier
Galerie Chaye

La Galerie Chaye présente cet été la dernière sculpture en acier de François Gaulier

Un long ruban d’acier est modelé par une série de fractures le long d’une ligne pour dessiner dans l’espace un profil, un contour évoquant le thème général du vivant.

La sculpture joue avec la transparence comme un dessin dont les lignes seraient tracées avec de l’acier, elle est composée de plein et de vide, seul le regard permet d’en explorer la transparence. On la traverse facilement mais sans jamais réussir à la saisir totalement, elle se dérobe parfois selon plusieurs lignes de fuite et tend à l’abstraction.

J’ai choisi la couleur blanche pour permettre aux visiteurs d’écrire eux-même leur histoire comme sur une page blanche ; par opposition entre les façades du manoir avec son appareillage coloré de brique, de silex, de pierre et le traitement contemporain de la matière de la sculpture, celle-ci s’inscrit encore plus fortement dans ce lieu chargé d’histoire. Posée au milieu de la cour, sur sa base en acier légèrement surélevée, creusée comme une arche de pont, elle semble flotter dans l’air, son ancrage au sol lui donnant sa propre dynamique.

François Gaulier, août 2017, Normandie

Matériaux : acier et peinture en poudre cuite au four
Dimensions : 90 x 80 cm x 2m70 ; poids 120Kg en deux parties

Galerie Chaye, Honfleur, France

Figure Humaine, acier, peinture en poudre cuite au four, Hauteur : 2m70

Figure Humaine, acier, peinture en poudre cuite au four, Hauteur : 2m70

Exposition à Villerville/Deauville et à Honfleur, Normandie, Galerie Chaye

 Exposition à Villerville/Deauville organisée par Contre Courant

21/31 juillet 2017- 13H 19H tous les jours

Exposition de 6 sculptures en acier, aluminium et bronze dont une sculpture de grande dimension.

exposition Contre Courant à Villerville, Normandie

Sculpture monumentale en acier peint,
Dimension 2m70

L’exposition en Normandie continue tout l’été à Honfleur à la Galerie Chaye ; venez découvrir ma dernière grande sculpture en acier peinte; cette sculpture monumentale est visible dans la cour de la Galerie Chaye.
N’hésitez pas à me contacter pour se rencontrer à la Galerie.
06 63 62 91 85

Figure Humaine

Figure Humaine

figure_humaine_acier_blanc_Chaye_Galerie_Honfleur

Galerie Chaye Honfleur

Galerie Chaye Honfleur

L'actualité de François Gaulier